musée Picasso

parcours Picasso. Panorama

exposition panorama musée picasso studio lebleu

création de la scénographie du parcours pédagogique
création de l’identité visuelle de l’exposition

exposition Panorama musée picasso studio lebleu
exposition Panorama musée picasso studio lebleuexposition Panorama musée picasso studio lebleuexposition Panorama musée picasso studio lebleu
exposition Panorama musée picasso studio lebleuexposition Panorama musée picasso studio lebleu
exposition Panorama musée picasso studio lebleu
exposition Panorama musée picasso studio lebleu

mission création de la scénographie du parcours pédagogique. création de l’identité visuelle de l’exposition. conception graphique des éléments didactiques
au-delà de la commande signalétique du parcours avec intervention au sol pour guider les publics
en collaboration avec Anne Denastas, graphisme
caractère typographique le TheSans dessiné par Luc(as) de Groot

commanditaire musée Picasso
lieu Paris (75)
date exposition présentée du 05.11.2017 au 29.04.2018
superficie 700 m2
budget de fabrication 13 000 € HT
fabrication Médicis

Avec le parcours Picasso Panorama, le musée national Picasso de Paris fait un pari exigeant. Il présente huit techniques travaillées par l’artiste, dans un espace complexe, et choisit de ne montrer qu’un nombre restreint d’œuvres originales. L’enjeu scénographique est important : guider naturellement le visiteur, tout en lui donnant à comprendre la richesse des contenus présentés.
Le public est incité à aborder chaque espace comme les étapes d’un jeu. Tout d’abord on explore un médium, puis on se penche sur la façon dont l’artiste se l’est approprié, et enfin on découvre une application à travers une œuvre. Le parcours est indiqué par des repères au sol, mais aussi, plus intuitivement, par une gamme de 9 couleurs déclinées sur un rythme ternaire dans chaque salle.
Le public est accueilli par la reproduction en grande taille de portraits de l’artiste à plusieurs moments de sa vie. Il circule ensuite à la découverte d’un homme à travers son travail, et non plus seulement à travers ses œuvres achevées. Cette posture d’enquêteur suscite à la fois implication et sensation de liberté, au service du propos développé par le musée.